Code civil


Ci-dessous sont présentées les modifications introduites à la date donnée. L’ancien texte est en rouge, le texte introduit à cette date est en vert.

Version consolidée au 17 mars 1804 (version 0392cc4)
La précédente version était la version consolidée au 16 mars 1804.

4033
####### Article 1452
4034

                        
4035
(article abrogé).
   

                    
4037
####### Article 1453
4038

                        
4039
(article abrogé).
   

                    
4041
####### Article 1454
4042

                        
4043
(article abrogé).
   

                    
4045
####### Article 1455
4046

                        
4047
(article abrogé).
   

                    
4049
####### Article 1456
4050

                        
4051
(article abrogé).
   

                    
4053
####### Article 1457
4054

                        
4055
(article abrogé).
   

                    
4057
####### Article 1458
4058

                        
4059
(article abrogé).
   

                    
4061
####### Article 1459
4062

                        
4063
(article abrogé).
   

                    
4065
####### Article 1460
4066

                        
4067
(article abrogé).
   

                    
4069
####### Article 1461
4070

                        
4071
(article abrogé).
   

                    
4073
####### Article 1462
4074

                        
4075
(article abrogé).
   

                    
4077
####### Article 1463
4078

                        
4079
(article abrogé).
   

                    
4081
####### Article 1464
4082

                        
4083
(article abrogé).
   

                    
4085
####### Article 1465
4086

                        
4087
(article abrogé).
   

                    
4089
####### Article 1466
4090

                        
4091
(article abrogé).
   

                    
4097
###### Article 1517
4098

                        
4099
(article abrogé).
   

                    
4103
###### Article 1522
4104

                        
4105
(article abrogé).
   

                    
4107
###### Article 1523
4108

                        
4109
(article abrogé).
   

                    
4143
##### Article 1528
4144

                        
4145
(article abrogé).
   

                    
4147
##### Article 1529
4148

                        
4149
(article abrogé).
   

                    
4151
##### Article 1530
4152

                        
4153
(article abrogé).
   

                    
4155
##### Article 1531
4156

                        
4157
(article abrogé).
   

                    
4159
##### Article 1532
4160

                        
4161
(article abrogé).
   

                    
4163
##### Article 1533
4164

                        
4165
(article abrogé).
   

                    
4167
##### Article 1534
4168

                        
4169
(article abrogé).
   

                    
4171
##### Article 1535
4172

                        
4173
(article abrogé).
   

                    
4177
#### Article 1544
4178

                        
4179
(article abrogé).
   

                    
4181
#### Article 1545
4182

                        
4183
(article abrogé).
   

                    
4185
#### Article 1546
4186

                        
4187
(article abrogé).
   

                    
4189
#### Article 1547
4190

                        
4191
(article abrogé).
   

                    
4193
#### Article 1548
4194

                        
4195
(article abrogé).
   

                    
4197
#### Article 1549
4198

                        
4199
(article abrogé).
   

                    
4201
#### Article 1550
4202

                        
4203
(article abrogé).
   

                    
4205
#### Article 1551
4206

                        
4207
(article abrogé).
   

                    
4209
#### Article 1552
4210

                        
4211
(article abrogé).
   

                    
4213
#### Article 1553
4214

                        
4215
(article abrogé).
   

                    
4217
#### Article 1554
4218

                        
4219
(article abrogé).
   

                    
4221
#### Article 1555
4222

                        
4223
(article abrogé).
   

                    
4225
#### Article 1556
4226

                        
4227
(article abrogé).
   

                    
4229
#### Article 1557
4230

                        
4231
(article abrogé).
   

                    
4233
#### Article 1558
4234

                        
4235
(article abrogé).
   

                    
4237
#### Article 1559
4238

                        
4239
(article abrogé).
   

                    
4241
#### Article 1560
4242

                        
4243
(article abrogé).
   

                    
4245
#### Article 1561
4246

                        
4247
(article abrogé).
   

                    
4249
#### Article 1562
4250

                        
4251
(article abrogé).
   

                    
4253
#### Article 1563
4254

                        
4255
(article abrogé).
   

                    
4257
#### Article 1564
4258

                        
4259
(article abrogé).
   

                    
4261
#### Article 1565
4262

                        
4263
(article abrogé).
   

                    
4265
#### Article 1566
4266

                        
4267
(article abrogé).
   

                    
4269
#### Article 1567
4270

                        
4271
(article abrogé).
   

                    
4273
#### Article 1568
4274

                        
4275
(article abrogé).
   

                    
4887
### Article 1702
4888

                        
4889
L'échange est un contrat par lequel les parties se donnent respectivement une chose pour une autre.
   

                    
4891
### Article 1703
4892

                        
4893
L'échange s'opère par le seul consentement, de la même manière que la vente.
   

                    
4895
### Article 1704
4896

                        
4897
Si l'un des copermutants a déjà reçu la chose à lui donnée en échange, et qu'il prouve ensuite que l'autre contractant n'est pas propriétaire de cette chose, il ne peut pas être forcé à livrer celle qu'il a promise en contre-échange, mais seulement à rendre celle qu'il a reçue.
   

                    
4899
### Article 1705
4900

                        
4901
Le copermutant qui est évincé de la chose qu'il a reçue en échange a le choix de conclure à des dommages et intérêts ou de répéter sa chose.
   

                    
4903
### Article 1706
4904

                        
4905
La rescision pour cause de lésion n'a pas lieu dans le contrat d'échange.
   

                    
4907
### Article 1707
4908

                        
4909
Toutes les autres règles prescrites pour le contrat de vente s'appliquent d'ailleurs à l'échange.
   

                    
4915
#### Article 1708
4916

                        
4917
Il y a deux sortes de contrats de louage :
4918

                        
4919
Celui des choses,
4920

                        
4921
Et celui d'ouvrage.
   

                    
4923
#### Article 1709
4924

                        
4925
Le louage des choses est un contrat par lequel l'une des parties s'oblige à faire jouir l'autre d'une chose pendant un certain temps, et moyennant un certain prix que celle-ci s'oblige de lui payer.
   

                    
4927
#### Article 1710
4928

                        
4929
Le louage d'ouvrage est un contrat par lequel l'une des parties s'engage à faire quelque chose pour l'autre, moyennant un prix convenu entre elles.
   

                    
4931
#### Article 1711
4932

                        
4933
Ces deux genres de louage se subdivisent encore en plusieurs espèces particulières :
4934

                        
4935
On appelle " bail à loyer ", le louage des maisons et celui des meubles ;
4936

                        
4937
" Bail à ferme ", celui des héritages ruraux ;
4938

                        
4939
" Loyer ", le louage du travail ou du service ;
4940

                        
4941
" Bail à cheptel ", celui des animaux dont le profit se partage entre le propriétaire et celui à qui il les confie.
4942

                        
4943
Les devis, marché ou prix fait, pour l'entreprise d'un ouvrage moyennant un prix déterminé, sont aussi un louage, lorsque la matière est fournie par celui pour qui l'ouvrage se fait.
4944

                        
4945
Ces trois dernières espèces ont des règles particulières.
   

                    
4947
#### Article 1712
4948

                        
4949
Les baux des biens nationaux, des biens des communes et des établissements publics sont soumis à des règlements particuliers.
   

                    
4953
#### Article 1713
4954

                        
4955
On peut louer toutes sortes de biens meubles ou immeubles.
   

                    
4959
##### Article 1715
4960

                        
4961
Si le bail fait sans écrit n'a encore reçu aucune exécution, et que l'une des parties le nie, la preuve ne peut être reçue par témoins, quelque modique qu'en soit le prix, et quoiqu'on allègue qu'il y a eu des arrhes données.
4962

                        
4963
Le serment peut seulement être déféré à celui qui nie le bail.
   

                    
4965
##### Article 1716
4966

                        
4967
Lorsqu'il y aura contestation sur le prix du bail verbal dont l'exécution a commencé, et qu'il n'existera point de quittance, le propriétaire en sera cru sur son serment, si mieux n'aime le locataire demander l'estimation par experts ; auquel cas les frais de l'expertise restent à sa charge, si l'estimation excède le prix qu'il a déclaré.
   

                    
4969
##### Article 1717
4970

                        
4971
Le preneur a le droit de sous-louer, et même de céder son bail à un autre, si cette faculté ne lui a pas été interdite.
4972

                        
4973
Elle peut être interdite pour le tout ou partie.
4974

                        
4975
Cette clause est toujours de rigueur.
   

                    
4977
##### Article 1720
4978

                        
4979
Le bailleur est tenu de délivrer la chose en bon état de réparations de toute espèce.
4980

                        
4981
Il doit y faire, pendant la durée du bail, toutes les réparations qui peuvent devenir nécessaires, autres que les locatives.
   

                    
4983
##### Article 1721
4984

                        
4985
Il est dû garantie au preneur pour tous les vices ou défauts de la chose louée qui en empêchent l'usage, quand même le bailleur ne les aurait pas connus lors du bail.
4986

                        
4987
S'il résulte de ces vices ou défauts quelque perte pour le preneur, le bailleur est tenu de l'indemniser.
   

                    
4989
##### Article 1722
4990

                        
4991
Si, pendant la durée du bail, la chose louée est détruite en totalité par cas fortuit, le bail est résilié de plein droit ; si elle n'est détruite qu'en partie, le preneur peut, suivant les circonstances, demander ou une diminution du prix, ou la résiliation même du bail. Dans l'un et l'autre cas, il n'y a lieu à aucun dédommagement.
   

                    
4993
##### Article 1723
4994

                        
4995
Le bailleur ne peut, pendant la durée du bail, changer la forme de la chose louée.
   

                    
4997
##### Article 1724
4998

                        
4999
Si, durant le bail, la chose louée a besoin de réparations urgentes et qui ne puissent être différées jusqu'à sa fin, le preneur doit les souffrir, quelque incommodité qu'elles lui causent, et quoiqu'il soit privé, pendant qu'elles se font, d'une partie de la chose louée.
5000

                        
5001
Mais, si ces réparations durent plus de quarante jours, le prix du bail sera diminué à proportion du temps et de la partie de la chose louée dont il aura été privé.
5002

                        
5003
Si les réparations sont de telle nature qu'elles rendent inhabitable ce qui est nécessaire au logement du preneur et de sa famille, celui-ci pourra faire résilier le bail.
   

                    
5005
##### Article 1725
5006

                        
5007
Le bailleur n'est pas tenu de garantir le preneur du trouble que des tiers apportent par voies de fait à sa jouissance, sans prétendre d'ailleurs aucun droit sur la chose louée ; sauf au preneur à les poursuivre en son nom personnel.
   

                    
5009
##### Article 1726
5010

                        
5011
Si, au contraire, le locataire ou le fermier ont été troublés dans leur jouissance par suite d'une action concernant la propriété du fonds, ils ont droit à une diminution proportionnée sur le prix du bail à loyer ou à ferme, pourvu que le trouble et l'empêchement aient été dénoncés au propriétaire.
   

                    
5013
##### Article 1727
5014

                        
5015
Si ceux qui ont commis les voies de fait, prétendent avoir quelque droit sur la chose louée, ou si le preneur est lui-même cité en justice pour se voir condamner au délaissement de la totalité ou de partie de cette chose, ou à souffrir l'exercice de quelque servitude, il doit appeler le bailleur en garantie, et doit être mis hors d'instance, s'il l'exige, en nommant le bailleur pour lequel il possède.
   

                    
5017
##### Article 1728
5018

                        
5019
Le preneur est tenu de deux obligations principales :
5020

                        
5021
1° D'user de la chose louée en bon père de famille, et suivant la destination qui lui a été donnée par le bail, ou suivant celle présumée d'après les circonstances, à défaut de convention ;
5022

                        
5023
2° De payer le prix du bail aux termes convenus.
   

                    
5025
##### Article 1729
5026

                        
5027
Si le preneur emploie la chose louée à un autre usage que celui auquel elle a été destinée, ou dont il puisse résulter un dommage pour le bailleur, celui-ci peut, suivant les circonstances, faire résilier le bail.
   

                    
5029
##### Article 1730
5030

                        
5031
S'il a été fait un état des lieux entre le bailleur et le preneur, celui-ci doit rendre la chose telle qu'il l'a reçue, suivant cet état, excepté ce qui a péri ou a été dégradé par vétusté ou force majeure.
   

                    
5033
##### Article 1731
5034

                        
5035
S'il n'a pas été fait d'état des lieux, le preneur est présumé les avoir reçus en bon état de réparations locatives, et doit les rendre tels, sauf la preuve contraire.
   

                    
5037
##### Article 1732
5038

                        
5039
Il répond des dégradations ou des pertes qui arrivent pendant sa jouissance, à moins qu'il ne prouve qu'elles ont eu lieu sans sa faute.
   

                    
5041
##### Article 1733
5042

                        
5043
Il répond de l'incendie, à moins qu'il ne prouve :
5044

                        
5045
Que l'incendie est arrivé par cas fortuit ou force majeure, ou par vice de construction.
5046

                        
5047
Ou que le feu a été communiqué par une maison voisine.
   

                    
5049
##### Article 1734
5050

                        
5051
S'il y a plusieurs locataires, tous sont solidairement responsables de l'incendie ;
5052

                        
5053
A moins qu'ils ne prouvent que l'incendie a commencé dans l'habitation de l'un d'eux, auquel cas celui-là seul en est tenu ;
5054

                        
5055
Ou que quelques-uns ne prouvent que l'incendie n'a pu commencer chez eux, auquel cas ceux-là n'en sont pas tenus.
   

                    
5057
##### Article 1735
5058

                        
5059
Le preneur est tenu des dégradations et des pertes qui arrivent par le fait des personnes de sa maison ou de ses sous-locataires.
   

                    
5061
##### Article 1736
5062

                        
5063
Si le bail a été fait sans écrit, l'une des parties ne pourra donner congé à l'autre qu'en observant les délais fixés par l'usage des lieux.
   

                    
5065
##### Article 1737
5066

                        
5067
Le bail cesse de plein droit à l'expiration du terme fixé, lorsqu'il a été fait par écrit, sans qu'il soit nécessaire de donner congé.
   

                    
5069
##### Article 1738
5070

                        
5071
Si, à l'expiration des baux écrits, le preneur reste et est laissé en possession, il s'opère un nouveau bail dont l'effet est réglé par l'article relatif aux locations faites sans écrit.
   

                    
5073
##### Article 1739
5074

                        
5075
Lorsqu'il y a un congé signifié, le preneur quoiqu'il ait continué sa jouissance, ne peut invoquer la tacite reconduction.
   

                    
5077
##### Article 1740
5078

                        
5079
Dans le cas des deux articles précédents, la caution donnée pour le bail ne s'étend pas aux obligations résultant de la prolongation.
   

                    
5081
##### Article 1741
5082

                        
5083
Le contrat de louage se résout par la perte de la chose louée, et par le défaut respectif du bailleur et du preneur de remplir leurs engagements.
   

                    
5085
##### Article 1742
5086

                        
5087
Le contrat de louage n'est point résolu par la mort du bailleur ni par celle du preneur.
   

                    
5089
##### Article 1745
5090

                        
5091
S'il s'agit d'une maison, appartement ou boutique, le bailleur paye, à titre de dommages et intérêts, au locataire évincé, une somme égale au prix du loyer, pendant le temps qui, suivant l'usage des lieux, est accordé entre le congé et la sortie.
   

                    
5093
##### Article 1746
5094

                        
5095
S'il s'agit de biens ruraux, l'indemnité que le bailleur doit payer au fermier est du tiers du prix du bail pour tout le temps qui reste à courir.
   

                    
5097
##### Article 1747
5098

                        
5099
L'indemnité se réglera par experts, s'il s'agit de manufactures, usines, ou autres établissements qui exigent de grandes avances.
   

                    
5101
##### Article 1750
5102

                        
5103
Si le bail n'est pas fait par acte authentique, ou n'a point de date certaine, l'acquéreur n'est tenu d'aucuns dommages et intérêts.
   

                    
5107
##### Article 1752
5108

                        
5109
Le locataire qui ne garnit pas la maison de meubles suffisants, peut être expulsé, à moins qu'il ne donne des sûretés capables de répondre du loyer.
   

                    
5111
##### Article 1753
5112

                        
5113
Le sous-locataire n'est tenu envers le propriétaire que jusqu'à concurrence du prix de sa sous-location dont il peut être débiteur au moment de la saisie, et sans qu'il puisse opposer des paiements faits par anticipation.
5114

                        
5115
Les paiements faits par le sous-locataire, soit en vertu d'une stipulation portée en son bail, soit en conséquence de l'usage des lieux, ne sont pas réputés faits par anticipation.
   

                    
5117
##### Article 1754
5118

                        
5119
Les réparations locatives ou de menu entretien dont le locataire est tenu, s'il n'y a clause contraire, sont celles désignées comme telles par l'usage des lieux, et, entre autres, les réparations à faire :
5120

                        
5121
Aux âtres, contre-coeurs, chambranles et tablettes de cheminées ;
5122

                        
5123
Au recrépiment du bas des murailles des appartements et autres lieux d'habitation à la hauteur d'un mètre ;
5124

                        
5125
Aux pavés et carreaux des chambres, lorsqu'il y en a seulement quelques-uns de cassés ;
5126

                        
5127
Aux vitres, à moins qu'elles ne soient cassées par la grêle ou autres accidents extraordinaires et de force majeure, dont le locataire ne peut être tenu ;
5128

                        
5129
Aux portes, croisées, planches de cloison ou de fermeture de boutiques, gonds, targettes et serrures.
   

                    
5131
##### Article 1755
5132

                        
5133
Aucune des réparations réputées locatives n'est à la charge des locataires quand elles ne sont occasionnées que par vétusté ou force majeure.
   

                    
5135
##### Article 1756
5136

                        
5137
Le curement des puits et celui des fosses d'aisances sont à la charge du bailleur s'il n'y a clause contraire.
   

                    
5139
##### Article 1757
5140

                        
5141
Le bail des meubles fournis pour garnir une maison entière, un corps de logis entier, une boutique, ou tous autres appartements, est censé fait pour la durée ordinaire des baux de maison, corps de logis, boutiques ou autres appartements, selon l'usage des lieux.
   

                    
5143
##### Article 1758
5144

                        
5145
Le bail d'un appartement meublé est censé fait à l'année, quand il a été fait à tant par an ;
5146

                        
5147
Au mois, quand il a été fait à tant par mois ;
5148

                        
5149
Au jour, quand il a été fait à tant par jour.
5150

                        
5151
Si rien ne constate que le bail soit fait à tant par an, par mois ou par jour, la location est censée faite suivant l'usage des lieux.
   

                    
5153
##### Article 1759
5154

                        
5155
Si le locataire d'une maison ou d'un appartement continue sa jouissance après l'expiration du bail par écrit, sans opposition de la part du bailleur, il sera censé les occuper aux mêmes conditions, pour le terme fixé par l'usage des lieux, et ne pourra plus en sortir ni en être expulsé qu'après un congé donné suivant le délai fixé par l'usage des lieux.
   

                    
5157
##### Article 1760
5158

                        
5159
En cas de résiliation par la faute du locataire, celui-ci est tenu de payer le prix du bail pendant le temps nécessaire à la relocation, sans préjudice des dommages et intérêts qui ont pu résulter de l'abus.
   

                    
5161
##### Article 1761
5162

                        
5163
Le bailleur ne peut résoudre la location, encore qu'il déclare vouloir occuper par lui-même la maison louée, s'il n'y a eu convention contraire.
   

                    
5165
##### Article 1762
5166

                        
5167
S'il a été convenu, dans le contrat de louage, que le bailleur pourrait venir occuper la maison, il est tenu de signifier d'avance un congé aux époques déterminées par l'usage des lieux.
   

                    
5171
##### Article 1763
5172

                        
5173
(article abrogé).
   

                    
5175
##### Article 1764
5176

                        
5177
En cas de contravention, le propriétaire a droit de rentrer en jouissance, et le preneur est condamné aux dommages-intérêts résultant de l'inexécution du bail.
   

                    
5179
##### Article 1765
5180

                        
5181
Si, dans un bail à ferme, on donne aux fonds une contenance moindre ou plus grande que celle qu'ils ont réellement, il n'y a lieu à augmentation ou diminution de prix pour le fermier, que dans les cas et suivant les règles exprimées au titre " De la vente ".
   

                    
5183
##### Article 1766
5184

                        
5185
Si le preneur d'un héritage rural ne le garnit pas des bestiaux et des ustensiles nécessaires à son exploitation, s'il abandonne la culture, s'il ne cultive pas en bon père de famille, s'il emploie la chose louée à un autre usage que celui auquel elle a été destinée, ou, en général, s'il n'exécute pas les clauses du bail, et qu'il en résulte un dommage pour le bailleur, celui-ci peut, suivant les circonstances, faire résilier le bail.
5186

                        
5187
En cas de résiliation provenant du fait du preneur, celui-ci est tenu des dommages et intérêts, ainsi qu'il est dit en l'article 1764.
   

                    
5189
##### Article 1767
5190

                        
5191
Tout preneur de bien rural est tenu d'engranger dans les lieux à ce destinés d'après le bail.
   

                    
5193
##### Article 1768
5194

                        
5195
Le preneur d'un bien rural est tenu, sous peine de tous dépens, dommages et intérêts, d'avertir le propriétaire des usurpations qui peuvent être commises sur les fonds.
5196

                        
5197
Cet avertissement doit être donné dans le même délai que celui qui est réglé en cas d'assignation suivant la distance des lieux.
   

                    
5199
##### Article 1769
5200

                        
5201
Si le bail est fait pour plusieurs années, et que, pendant la durée du bail, la totalité ou la moitié d'une récolte au moins soit enlevée par des cas fortuits, le fermier peut demander une remise du prix de sa location, à moins qu'il ne soit indemnisé par les récoltes précédentes.
5202

                        
5203
S'il n'est pas indemnisé, l'estimation de la remise ne peut avoir lieu qu'à la fin du bail, auquel temps il se fait une compensation de toutes les années de jouissance ;
5204

                        
5205
Et, cependant, le juge peut provisoirement dispenser le preneur de payer une partie du prix en raison de la perte soufferte.
   

                    
5207
##### Article 1770
5208

                        
5209
Si le bail n'est que d'une année, et que la perte soit de la totalité des fruits, ou au moins de la moitié, le preneur sera déchargé d'une partie proportionnelle du prix de la location.
5210

                        
5211
Il ne pourra prétendre aucune remise si la perte est moindre de moitié.
   

                    
5213
##### Article 1771
5214

                        
5215
Le fermier ne peut obtenir de remise lorsque la perte des fruits arrive après qu'ils sont séparés de la terre, à moins que le bail ne donne au propriétaire une quotité de la récolte en nature, auquel cas le propriétaire doit supporter sa part de la perte, pourvu que le preneur ne fût pas en demeure de lui délivrer sa portion de récolte.
5216

                        
5217
Le fermier ne peut également demander une remise lorsque la cause du dommage était existante et connue à l'époque où le bail a été passé.
   

                    
5219
##### Article 1772
5220

                        
5221
Le preneur peut être chargé des cas fortuits par une stipulation expresse.
   

                    
5223
##### Article 1773
5224

                        
5225
Cette stipulation ne s'entend que des cas fortuits ordinaires, tels que grêle, feu du ciel, gelée ou coulure.
5226

                        
5227
Elle ne s'entend pas des cas fortuits extraordinaires, tels que les ravages de la guerre, ou une inondation, auxquels le pays n'est pas ordinairement sujet, à moins que le preneur n'ait été chargé de tous les cas fortuits prévus ou imprévus.
   

                    
5229
##### Article 1774
5230

                        
5231
Le bail, sans écrit, d'un fonds rural, est censé fait pour le temps qui est nécessaire afin que le preneur recueille tous les fruits de l'héritage affermé.
5232

                        
5233
Ainsi le bail à ferme d'un pré, d'une vigne, et de tout autre fonds dont les fruits se recueillent en entier dans le cours de l'année, est censé fait pour un an.
5234

                        
5235
Le bail des terres labourables, lorsqu'elles se divisent par soles ou saisons, est censé fait pour autant d'années qu'il y a de soles.
   

                    
5237
##### Article 1776
5238

                        
5239
(article abrogé).
   

                    
5241
##### Article 1777
5242

                        
5243
Le fermier sortant doit laisser à celui qui lui succède dans la culture, les logements convenables et autres facilités pour les travaux de l'année suivante ; et réciproquement, le fermier entrant doit procurer à celui qui sort les logements convenables et autres facilités pour la consommation des fourrages, et pour les récoltes restant à faire.
5244

                        
5245
Dans l'un et l'autre cas, on doit se conformer à l'usage des lieux.
   

                    
5247
##### Article 1778
5248

                        
5249
Le fermier sortant doit aussi laisser les pailles et engrais de l'année, s'il les a reçus lors de son entrée en jouissance ; et quand même il ne les aurait pas reçus, le propriétaire pourra les retenir suivant l'estimation.
   

                    
5255
##### Article 1782
5256

                        
5257
Les voituriers par terre et par eau sont assujettis, pour la garde et la conservation des choses qui leur sont confiées, aux mêmes obligations que les aubergistes, dont il est parlé au titre " Du dépôt et du séquestre ".
   

                    
5259
##### Article 1783
5260

                        
5261
Ils répondent non seulement de ce qu'ils ont déjà reçu dans leur bâtiment ou voiture, mais encore de ce qui leur a été remis sur le port ou dans l'entrepôt, pour être placé dans leur bâtiment ou voiture.
   

                    
5263
##### Article 1784
5264

                        
5265
Ils sont responsables de la perte et des avaries des choses qui leur sont confiées, à moins qu'ils ne prouvent qu'elles ont été perdues et avariées par cas fortuit ou force majeure.
   

                    
5267
##### Article 1785
5268

                        
5269
Les entrepreneurs de voitures publiques par terre et par eau, et ceux des roulages publics, doivent tenir registre de l'argent, des effets et des paquets dont ils se chargent.
   

                    
5271
##### Article 1786
5272

                        
5273
Les entrepreneurs et directeurs de voitures et roulages publics, les maîtres de barques et navires, sont en outre assujettis à des règlements particuliers, qui font la loi entre eux et les autres citoyens.
   

                    
5277
##### Article 1787
5278

                        
5279
Lorsqu'on charge quelqu'un de faire un ouvrage, on peut convenir qu'il fournira seulement son travail ou son industrie, ou bien qu'il fournira aussi la matière.
   

                    
5281
##### Article 1788
5282

                        
5283
Si, dans le cas où l'ouvrier fournit la matière, la chose vient à périr, de quelque manière que ce soit, avant d'être livrée, la perte en est pour l'ouvrier, à moins que le maître ne fût en demeure de recevoir la chose.
   

                    
5285
##### Article 1789
5286

                        
5287
Dans le cas où l'ouvrier fournit seulement son travail ou son industrie, si la chose vient à périr, l'ouvrier n'est tenu que de sa faute.
   

                    
5289
##### Article 1790
5290

                        
5291
Si, dans le cas de l'article précédent la chose vient à périr, quoique sans aucune faute de la part de l'ouvrier, avant que l'ouvrage ait été reçu et sans que le maître fût en demeure de le vérifier, l'ouvrier n'a point de salaire à réclamer, à moins que la chose n'ait péri par le vice de la matière.
   

                    
5293
##### Article 1791
5294

                        
5295
S'il s'agit d'un ouvrage à plusieurs pièces ou à la mesure, la vérification peut s'en faire par parties : elle est censée faite pour toutes les parties payées, si le maître paye l'ouvrier en proportion de l'ouvrage fait.
   

                    
5297
##### Article 1793
5298

                        
5299
Lorsqu'un architecte ou un entrepreneur s'est chargé de la construction à forfait d'un bâtiment, d'après un plan arrêté et convenu avec le propriétaire du sol, il ne peut demander aucune augmentation de prix, ni sous le prétexte de l'augmentation de la main-d'oeuvre ou des matériaux, ni sous celui de changements ou d'augmentations faits sur ce plan, si ces changements ou augmentations n'ont pas été autorisés par écrit, et le prix convenu avec le propriétaire.
   

                    
5301
##### Article 1794
5302

                        
5303
Le maître peut résilier, par sa seule volonté, le marché à forfait, quoique l'ouvrage soit déjà commencé, en dédommageant l'entrepreneur de toutes ses dépenses, de tous ses travaux, et de tout ce qu'il aurait pu gagner dans cette entreprise.
   

                    
5305
##### Article 1795
5306

                        
5307
Le contrat de louage d'ouvrage est dissous par la mort de l'ouvrier, de l'architecte ou entrepreneur.
   

                    
5309
##### Article 1796
5310

                        
5311
Mais le propriétaire est tenu de payer en proportion du prix porté par la convention, à leur succession, la valeur des ouvrages faits et celle des matériaux préparés, lors seulement que ces travaux ou ces matériaux peuvent lui être utiles.
   

                    
5313
##### Article 1797
5314

                        
5315
L'entrepreneur répond du fait des personnes qu'il emploie.
   

                    
5317
##### Article 1798
5318

                        
5319
Les maçons, charpentiers et autres ouvriers qui ont été employés à la construction d'un bâtiment ou d'autres ouvrages faits à l'entreprise, n'ont d'action contre celui pour lequel les ouvrages ont été faits, que jusqu'à concurrence de ce dont il se trouve débiteur envers l'entrepreneur, au moment où leur action est intentée.
   

                    
5321
##### Article 1799
5322

                        
5323
Les maçons, charpentiers, serruriers et autres ouvriers qui font directement des marchés à prix fait, sont astreints aux règles prescrites dans la présente section : ils sont entrepreneurs dans la partie qu'ils traitent.
   

                    
5329
##### Article 1800
5330

                        
5331
Le bail à cheptel est un contrat par lequel l'une des parties donne à l'autre un fonds de bétail pour le garder, le nourrir et le soigner, sous les conditions convenues entre elles.
   

                    
5333
##### Article 1801
5334

                        
5335
Il y a plusieurs sortes de cheptels :
5336

                        
5337
Le cheptel simple ou ordinaire,
5338

                        
5339
Le cheptel à moitié,
5340

                        
5341
Le cheptel donné au fermier ou au colon partiaire.
5342

                        
5343
Il y a encore une quatrième espèce de contrat improprement appelée cheptel.
   

                    
5345
##### Article 1802
5346

                        
5347
On peut donner à cheptel toute espèce d'animaux susceptibles de croît ou de profit pour l'agriculture ou le commerce.
   

                    
5349
##### Article 1803
5350

                        
5351
A défaut de conventions particulières, ces contrats se règlent par les principes qui suivent.
   

                    
5355
##### Article 1804
5356

                        
5357
Le bail à cheptel simple est un contrat par lequel on donne à un autre des bestiaux à garder, nourrir et soigner, à condition que le preneur profitera de la moitié du croît, et qu'il supportera aussi la moitié de la perte.
   

                    
5359
##### Article 1805
5360

                        
5361
L'état numératif, descriptif et estimatif des animaux remis, figurant au bail, n'en transporte pas la propriété au preneur. Il n'a d'autre objet que de servir de base au règlement à intervenir au jour où le contrat prend fin.
   

                    
5363
##### Article 1806
5364

                        
5365
Le preneur doit les soins d'un bon père de famille à la conservation du cheptel.
   

                    
5367
##### Article 1807
5368

                        
5369
Il n'est tenu du cas fortuit que lorsqu'il a été précédé de quelque faute de sa part, sans laquelle la perte ne serait pas arrivée.
   

                    
5371
##### Article 1808
5372

                        
5373
En cas de contestation, le preneur est tenu de prouver le cas fortuit, et le bailleur est tenu de prouver la faute qu'il impute au preneur.
   

                    
5375
##### Article 1809
5376

                        
5377
Le preneur qui est déchargé par le cas fortuit est toujours tenu de rendre compte des peaux des bêtes.
   

                    
5379
##### Article 1811
5380

                        
5381
On ne peut stipuler :
5382

                        
5383
Que le preneur supportera la perte totale du cheptel, quoique arrivée par cas fortuit et sans sa faute.
5384

                        
5385
Ou qu'il supportera, dans la perte, une part plus grande que dans le profit.
5386

                        
5387
Ou que le bailleur prélèvera, à la fin du bail, quelque chose de plus que le cheptel qu'il a fourni.
5388

                        
5389
Toute convention semblable est nulle.
5390

                        
5391
Le preneur profite seul des laitages, du fumier et du travail des animaux donnés à cheptel.
5392

                        
5393
La laine et le croît se partagent.
   

                    
5395
##### Article 1812
5396

                        
5397
Le preneur ne peut disposer d'aucune bête du troupeau, soit du fonds, soit du croît, sans le consentement du bailleur, qui ne peut lui-même en disposer sans le consentement du preneur.
   

                    
5399
##### Article 1813
5400

                        
5401
Lorsque le cheptel est donné au fermier d'autrui, il doit être notifié au propriétaire de qui ce fermier tient ; sans quoi il peut le saisir et le faire vendre pour ce que son fermier lui doit.
   

                    
5403
##### Article 1814
5404

                        
5405
Le preneur ne pourra tondre sans en prévenir le bailleur.
   

                    
5407
##### Article 1815
5408

                        
5409
S'il n'y a pas de temps fixé par la convention pour la durée du cheptel, il est censé fait pour trois ans.
   

                    
5411
##### Article 1816
5412

                        
5413
Le bailleur peut en demander plus tôt la résolution si le preneur ne remplit pas ses obligations.
   

                    
5417
##### Article 1818
5418

                        
5419
Le cheptel à moitié est une société dans laquelle chacun des contractants fournit la moitié des bestiaux, qui demeurent communs pour le profit ou pour la perte.
   

                    
5421
##### Article 1819
5422

                        
5423
Le preneur profite seul, comme dans le cheptel simple, des laitages, du fumier et des travaux des bêtes.
5424

                        
5425
Le bailleur n'a droit qu'à la moitié des laines et du croît.
5426

                        
5427
Toute convention contraire est nulle, à moins que le bailleur ne soit propriétaire de la métairie dont le preneur est fermier ou colon partiaire.
   

                    
5429
##### Article 1820
5430

                        
5431
Toutes les autres règles du cheptel simple s'appliquent au cheptel à moitié.
   

                    
5437
###### Article 1823
5438

                        
5439
Tous les profits appartiennent au fermier pendant la durée de son bail, s'il n'y a convention contraire.
   

                    
5441
###### Article 1824
5442

                        
5443
Dans les cheptels donnés au fermier, le fumier n'est point dans les profits personnels des preneurs, mais appartient à la métairie, à l'exploitation de laquelle il doit être uniquement employé.
   

                    
5447
###### Article 1828
5448

                        
5449
On peut stipuler que le colon délaissera au bailleur sa part de la toison à un prix inférieur à la valeur ordinaire ;
5450

                        
5451
Que le bailleur aura une plus grande part du profit ;
5452

                        
5453
Qu'il aura la moitié des laitages ;
5454

                        
5455
Mais on ne peut pas stipuler que le colon sera tenu de toute la perte.
   

                    
5457
###### Article 1829
5458

                        
5459
Ce cheptel finit avec le bail à métairie.
   

                    
5461
###### Article 1830
5462

                        
5463
Il est d'ailleurs soumis à toutes les règles du cheptel simple.
   

                    
5467
##### Article 1831
5468

                        
5469
Lorsqu'une ou plusieurs vaches sont données pour les loger et les nourrir, le bailleur en conserve la propriété : il a seulement le profit des veaux qui en naissent.