Code de l'action sociale et des familles

Version consolidée au 3 mai 2007 (version 51b222f)

Partie réglementaire

Livre II : Différentes formes d'aide et d'action sociales

Titre III : Personnes âgées

Chapitre II : Allocation personnalisée d'autonomie

Section 1 : Allocation personnalisée d'autonomie et qualité des services rendus aux personnes âgées

Sous-section 3 : Allocation personnalisée d'autonomie en établissement

Paragraphe 2 : Dispositions particulières relatives à certains établissements

Article D232-21

I. - Les charges afférentes à la dépendance dans les établissements relevant de l’article R. 313-16 sont :

1° a) La rémunération et les charges sociales et fiscales y afférentes des auxiliaires de vie et des auxiliaires de gériatrie, des psychologues, des maîtresses de maison ainsi que des aides-soignants et des aides médico-psychologiques ;

b) Par dérogation au a ci-dessus, dans les structures mentionnées à l’article D. 313-20, la rémunération et les charges sociales et fiscales y afférentes des auxiliaires de vie et des auxiliaires de gériatrie, des psychologues, des maîtresses de maison, 30 % du forfait journalier de frais de transport fixé par décision des ministres chargés des personnes âgées et de la sécurité sociale ainsi que 30 % de la rémunération et des charges sociales et fiscales y afférentes des aides-soignants et des aides médico-psychologiques ;

2° 30 P. 100% des rémunérations et les charges sociales et fiscales y afférentes des agents de service et des veilleurs de nuit ;

3° Les couches, alèses et produits absorbants.

Les tarifs afférents à la dépendance sont calculés, d’une part, en prenant en compte le niveau de dépendance de chaque résident de l’établissement, et, d’autre part, en appliquant aux charges définies aux 1° , 2° et 3° les formules de calcul précisées au b et au c de l’annexe 3-1.

Le tarif journalier afférent à la dépendance applicable au résident est pris en compte dans le cadre du plan d’aide défini au deuxième alinéa de l’article R. 232-20. Le résident s’en acquitte auprès de l’établissement.

II. - Dans les établissements habilités au titre de l’aide sociale, le tarif journalier afférent à l’hébergement est calculé en prenant en compte l’ensemble des charges nettes de l’établissement, d’une part, minorées ou majorées, le cas échéant, par l’incorporation des résultats des exercices antérieurs et, d’autre part, minorées des tarifs journaliers afférents à la dépendance définis au I.

Le tarif journalier afférent à l’hébergement peut être modulé en application de l’article R. 314-183.

Livre III : Action sociale et médico-sociale mise en oeuvre par des établissements et des services

Titre Ier : Etablissements et services soumis à autorisation

Chapitre II : Organisation de l'action sociale et médico-sociale

Section 1 : Etablissements et services sociaux et médico-sociaux

Sous-section 1 : Prestations délivrées

Paragraphe 2 : Accueil temporaire.

Article D312-9

I. - L’accueil temporaire est organisé dans le respect des conditions techniques minimales d’organisation et de fonctionnement des établissements et services mentionnés au III de l’article D. 312-8.

II. - Les établissements et services mentionnés au I du présent article peuvent pratiquer exclusivement l’accueil temporaire. Ils peuvent accueillir des personnes présentant plusieurs formes de handicaps ou de dépendances. L’établissement ou le service doit disposer d’unités d’accueil ou de vie qui prennent chacune en charge au maximum douze personnes.

Les locaux répondent aux règles d’accessibilité et de sécurité en vigueur, ainsi qu’aux normes particulières existantes pour l’accueil de certains publics concernés par le projet d’établissement.

Ces locaux tiennent également compte du contenu du projet d’établissement afin notamment de s’adapter aux caractéristiques des publics accueillis.

III. - Pour les établissements pratiquant l’accueil temporaire de manière non exclusive, les demandes et les décisions d’autorisation mentionnées aux articles L. 313-2 et L. 313-4 mentionnent le nombre de places réservées à l’accueil temporaire.

Le projet d’établissement ou de service et le règlement de fonctionnement, mentionnés respectivement aux articles L. 311-7 et L. 311-8, prévoient les modalités d’organisation et de fonctionnement de l’accueil temporaire.

IV. - Les établissements mentionnés au I de l’article L. 313-12 qui organisent un accueil de jour en complément des prises en charge d’hébergement et les établissements mentionnés à l’article D. 313-20 doivent proposer une solution de transport adaptée aux besoins des personnes bénéficiant de l’accueil de jour.

V. - Pour bénéficier de la prise en charge d’un forfait journalier de frais de transport, les gestionnaires des établissements mentionnés au IV doivent justifier des modalités d’organisation des transports.

Chapitre III : Droits et obligations des établissements et services sociaux et médico-sociaux

Section 3 : Contrats ou conventions pluriannuels

Sous-section 2 : Modalités de tarification des établissements mentionnés au II de l'article L. 313-12.

Article D313-20

Par dérogation aux dispositions du premier alinéa de l’article D. 313-18, dans les structures assurant un accueil de jour qui ne sont pas rattachées à un établissement mentionné au 6° du I de l’article L. 312-1, les dépenses couvertes par le forfait de soins comprennent, outre celles relatives à la rémunération des infirmiers salariés et aux charges sociales et fiscales y afférentes ainsi qu’au paiement des prestations des infirmiers libéraux, 70 % de la rémunération des aides-soignants et des aides médico-psychologiques salariés de l’établissement et les charges sociales et fiscales y afférentes, 70 % du forfait journalier de frais de transport fixé par décision des ministres chargés des personnes âgées et de la sécurité sociale.