Code civil


Ci-dessous sont présentées les modifications introduites à la date donnée. L’ancien texte est en rouge, le texte introduit à cette date est en vert.

EXPÉRIMENTAL : le diff mot-à-mot permet de visualiser les modifications en découpant au niveau des mots plutôt que des lignes (peut ne pas fonctionner).

Version consolidée au 9 février 1995 (version 387373c)
La précédente version était la version consolidée au 2 février 1995.

... ...
@@ -654,24 +654,10 @@ En dehors des cas de perte ou de déchéance de la nationalité française, la p
654 654
 
655 655
 #### Section 3 : Des certificats de nationalité française
656 656
 
657
-##### Article 31
658
-
659
-Le juge du tribunal d'instance a seul qualité pour délivrer un certificat de nationalité française à toute personne justifiant qu'elle a cette nationalité.
660
-
661 657
 ##### Article 31-1
662 658
 
663 659
 Le siège et le ressort des tribunaux d'instance compétents pour délivrer les certificats de nationalité sont fixés par décret.
664 660
 
665
-##### Article 31-2
666
-
667
-Le certificat de nationalité indique en se référant aux chapitres II, III, IV et VII du présent titre, la disposition légale en vertu de laquelle l'intéressé a la qualité de français, ainsi que les documents qui ont permis de l'établir. Il fait foi jusqu'à preuve du contraire.
668
-
669
-Pour l'établissement d'un certificat de nationalité, le juge du tribunal d'instance pourra présumer, à défaut d'autres éléments, que les actes d'état civil dressés à l'étranger et qui sont produits devant lui, emportent les effets que la loi française y aurait attachés.
670
-
671
-##### Article 31-3
672
-
673
-Lorsque le juge du tribunal d'instance refuse de délivrer un certificat de nationalité, l'intéressé peut saisir le ministre de la justice, qui décide s'il y a lieu de procéder à cette délivrance.
674
-
675 661
 ### Chapitre VII : Des effets sur la nationalité française des transferts de souveraineté relatifs à certains territoires
676 662
 
677 663
 #### Article 32
... ...
@@ -2848,12 +2834,6 @@ Si, au temps de la conception, le père ou la mère était engagé dans les lien
2848 2834
 
2849 2835
 L'enfant naturel acquiert le nom de celui de ses deux parents à l'égard de qui sa filiation est établie en premier lieu ; le nom de son père, si la filiation est établie simultanément à l'égard de l'un et de l'autre.
2850 2836
 
2851
-##### Article 334-2
2852
-
2853
-Lors même que sa filiation n'aurait été établie qu'en second lieu à l'égard du père, l'enfant naturel pourra prendre le nom de celui-ci par substitution, si, pendant sa minorité, ses deux parents en font la déclaration conjointe devant le juge aux affaires familiales.
2854
-
2855
-Si l'enfant a plus de treize ans, son consentement personnel est nécessaire.
2856
-
2857 2837
 ##### Article 334-3
2858 2838
 
2859 2839
 Dans les autres cas, le changement de nom de l'enfant naturel doit être demandé au juge aux affaires familiales. Toutefois, le tribunal de grande instance saisi d'une requête en modification de l'état de l'enfant naturel peut dans un seul et même jugement statuer sur celle-ci et sur la demande de changement de nom de l'enfant qui lui serait présentée.
... ...
@@ -3092,14 +3072,6 @@ Lorsque les père et mère de l'enfant sont décédés, dans l'impossibilité de
3092 3072
 
3093 3073
 Il en est de même lorsque la filiation de l'enfant n'est pas établie.
3094 3074
 
3095
-##### Article 348-3
3096
-
3097
-Le consentement à l'adoption est donné par acte authentique devant le juge du tribunal d'instance du domicile ou de la résidence de la personne qui consent, ou devant un notaire français ou étranger, ou devant les agents diplomatiques ou consulaires français. Il peut également être reçu par le service de l'aide sociale à l'enfance lorsque l'enfant lui a été remis.
3098
-
3099
-Le consentement à l'adoption peut être rétracté pendant trois mois. La rétractation doit être faite par lettre recommandée avec demande d'avis de réception adressée à la personne ou au service qui a reçu le consentement à l'adoption. La remise de l'enfant à ses parents sur demande même verbale vaut également preuve de la rétractation.
3100
-
3101
-Si à l'expiration du délai de trois mois, le consentement n'a pas été rétracté, les parents peuvent encore demander la restitution de l'enfant à condition que celui-ci n'ait pas été placé en vue de l'adoption. Si la personne qui l'a recueilli refuse de le rendre, les parents peuvent saisir le tribunal qui apprécie, compte tenu de l'intérêt de l'enfant, s'il y a lieu d'en ordonner la restitution. La restitution rend caduc le consentement à l'adoption.
3102
-
3103 3075
 ##### Article 348-4
3104 3076
 
3105 3077
 Les père et mère ou le conseil de famille peuvent consentir à l'adoption de l'enfant en laissant le choix de l'adoptant au service de l'aide sociale à l'enfance ou à l'oeuvre d'adoption autorisée qui recueillerait provisoirement l'enfant.
... ...
@@ -3392,18 +3364,6 @@ Le juge aux affaires familiales, en confiant l'enfant à titre provisoire à un
3392 3364
 
3393 3365
 S'il ne reste plus ni père ni mère en état d'exercer l'autorité parentale, il y aura lieu à l'ouverture d'une tutelle ainsi qu'il est dit à l'article 390 ci-dessous.
3394 3366
 
3395
-##### Article 374
3396
-
3397
-Lorsque la filiation d'un enfant naturel n'est établie qu'à l'égard de l'un de ses deux parents, celui-ci exerce seul l'autorité parentale.
3398
-
3399
-Lorsque sa filiation est établie à l'égard de ses deux parents selon des modalités autres que celles prévues à l'article 372, l'autorité parentale est exercée par la mère. Toutefois, elle est exercée en commun par les deux parents s'ils en font la déclaration conjointe devant le juge aux affaires familiales.
3400
-
3401
-Dans tous les cas, le juge aux affaires familiales peut, à la demande du père, de la mère ou du ministère public, modifier les conditions d'exercice de l'autorité parentale à l'égard d'un enfant naturel. Il peut décider qu'elle sera exercée soit par l'un des deux parents, soit en commun par le père et la mère ; il désigne, dans ce cas, le parent chez lequel l'enfant aura sa résidence habituelle.
3402
-
3403
-Le juge aux affaires familiales peut accorder un droit de surveillance au parent qui n'a pas l'exercice de l'autorité parentale. Il ne peut lui refuser un droit de visite et d'hébergement que pour des motifs graves.
3404
-
3405
-En cas d'exercice en commun de l'autorité parentale, le parent chez lequel les enfants ne résident pas habituellement contribue à leur entretien et à leur éducation à proportion des facultés respectives des parents.
3406
-
3407 3367
 #### Section 2 : De l'assistance éducative
3408 3368
 
3409 3369
 ##### Article 375
... ...
@@ -4000,14 +3960,6 @@ Le tuteur ne pourra transiger au nom du mineur qu'après avoir fait approuver pa
4000 3960
 
4001 3961
 Tout tuteur est comptable de sa gestion lorsqu'elle finit.
4002 3962
 
4003
-##### Article 470
4004
-
4005
-Dès avant la fin de la tutelle, le tuteur est tenu de remettre chaque année au subrogé tuteur un compte de gestion. Ce compte sera rédigé et remis, sans frais, sur papier non timbré.
4006
-
4007
-Le subrogé tuteur transmet le compte, avec ses observations, au juge des tutelles, lequel, s'il y échet, convoque le conseil de famille.
4008
-
4009
-Si le mineur a atteint l'âge de seize ans révolus, le juge des tutelles peut décider que le compte lui sera communiqué.
4010
-
4011 3963
 ##### Article 471
4012 3964
 
4013 3965
 Dans les trois mois qui suivront la fin de la tutelle, le compte définitif sera rendu soit au mineur lui-même, devenu majeur ou émancipé, soit à ses héritiers. Le tuteur en avancera les frais ; la charge en incombera au pupille.
... ...
@@ -4024,14 +3976,6 @@ Est de même nulle toute convention passée entre le pupille, devenu majeur ou 
4024 3976
 
4025 3977
 Si le compte donne lieu à des contestations, elles seront poursuivies et jugées conformément au titre du code de procédure civile Des redditions de comptes.
4026 3978
 
4027
-##### Article 473
4028
-
4029
-L'approbation du compte ne préjudicie point aux actions en responsabilité qui peuvent appartenir au pupille contre le tuteur et les autres organes de la tutelle.
4030
-
4031
-L'Etat est seul responsable à l'égard du pupille, sauf son recours s'il y a lieu, du dommage résultant d'une faute quelconque qui aurait été commise dans le fonctionnement de la tutelle, soit par le juge des tutelles ou son greffier, soit par l'administrateur public chargé d'une tutelle vacante en vertu de l'article 433.
4032
-
4033
-L'action en responsabilité exercée par le pupille contre l'Etat est portée, dans tous les cas, devant le tribunal de grande instance.
4034
-
4035 3979
 ##### Article 474
4036 3980
 
4037 3981
 La somme à laquelle s'élèvera le reliquat dû par le tuteur portera intérêt de plein droit à compter de l'approbation du compte et, au plus tard, trois mois après la cessation de la tutelle.
... ...
@@ -4166,16 +4110,6 @@ Les tribunaux prendront, à ce sujet, en considération, la fortune de la person
4166 4110
 
4167 4111
 L'action en rescision ou en réduction peut être exercée, du vivant de la personne, par tous ceux qui auraient qualité pour demander l'ouverture d'une tutelle, et après sa mort, par ses héritiers. Elle s'éteint par le délai prévu à l'article 1304.
4168 4112
 
4169
-#### Article 491-3
4170
-
4171
-Lorsqu'une personne, soit avant, soit après avoir été placée sous la sauvegarde de justice, a constitué un mandataire à l'effet d'administrer ses biens, ce mandat reçoit exécution.
4172
-
4173
-Toutefois, si la procuration mentionne expressément qu'elle a été donnée en considération de la période de sauvegarde, elle ne peut, pendant cette période, être révoquée par le mandant qu'avec l'autorisation du juge des tutelles.
4174
-
4175
-Dans tous les cas, le juge, soit d'office, soit à la requête de l'une des personnes qui aurait qualité pour demander l'ouverture d'une tutelle, peut prononcer la révocation du mandat.
4176
-
4177
-Il peut aussi, même d'office, ordonner que les comptes lui seront soumis pour approbation.
4178
-
4179 4113
 #### Article 491-4
4180 4114
 
4181 4115
 En l'absence de mandat, on suit les règles de la gestion d'affaires.
... ...
@@ -4260,12 +4194,6 @@ Il n'y a pas lieu d'ouvrir une tutelle qui devrait être dévolue au conjoint, s
4260 4194
 
4261 4195
 Si, eu égard à la consistance des biens à gérer, le juge des tutelles constate l'inutilité de la constitution complète d'une tutelle, il peut se borner à désigner comme gérant de la tutelle, sans subrogé tuteur ni conseil de famille, soit un préposé appartenant au personnel administratif de l'établissement de traitement, soit un administrateur spécial, choisis dans les conditions fixées par un décret en Conseil d'Etat.
4262 4196
 
4263
-#### Article 500
4264
-
4265
-Le gérant de la tutelle perçoit les revenus de la personne protégée et les applique à l'entretien et au traitement de celle-ci, ainsi qu'à l'acquittement des obligations alimentaires dont elle pourrait être tenue. S'il y a un excédent, il le verse à un compte qu'il doit faire ouvrir chez un dépositaire agréé. Chaque année, il rend compte de sa gestion directement au juge des tutelles.
4266
-
4267
-Si d'autres actes deviennent nécessaires, il saisit le juge, qui pourra, soit l'autoriser à les faire, soit décider de constituer la tutelle complètement.
4268
-
4269 4197
 #### Article 501
4270 4198
 
4271 4199
 En ouvrant la tutelle ou dans un jugement postérieur, le juge, sur l'avis du médecin traitant, peut énumérer certains actes que la personne en tutelle aura la capacité de faire elle-même, soit seule, soit avec l'assistance du tuteur ou de la personne qui en tient lieu.
... ...
@@ -4346,12 +4274,6 @@ Dans les cas où l'assistance du curateur n'était pas requise par la loi, les a
4346 4274
 
4347 4275
 En ouvrant la curatelle ou dans un jugement postérieur, le juge, sur l'avis du médecin traitant, peut énumérer certains actes que la personne en curatelle aura la capacité de faire seule par dérogation à l'article 510 ou, à l'inverse, ajouter d'autres actes à ceux pour lesquels cet article exige l'assistance du curateur.
4348 4276
 
4349
-#### Article 512
4350
-
4351
-En nommant le curateur, le juge peut ordonner qu'il percevra seul les revenus de la personne en curatelle, assurera lui-même, à l'égard des tiers, le règlement des dépenses et versera l'excédent, s'il y a lieu, à un compte ouvert chez un dépositaire agréé.
4352
-
4353
-Le curateur nommé avec cette mission rend compte de sa gestion chaque année au juge des tutelles.
4354
-
4355 4277
 #### Article 513
4356 4278
 
4357 4279
 La personne en curatelle peut librement tester, sauf application de l'article 901 s'il y a lieu.